Comment débuter sur le web ?


Selon le Figaro, l’année 2019 fut particulièrement propice à la création d’entreprises en France. Avec 815 257 entreprises créées, soit une hausse de 17,9 % sur une année, un record indéniable. Les conflits sociaux, la guerre commerciale et les tensions géopolitiques qui perdurent n’ont pas terni l’esprit d’entrepreneuriat des Français. L’Insee a d’ailleurs rapporté que les microentreprises ont le vent en poupe (386 326 microentreprises créées en 2019). Le taux de sociétés créées par secteur d’activité est également très intéressant avec 33,5 % de hausse dans le domaine de l’industrie. S’en suivent les services aux ménages et l’immobilier qui ont enregistré respectivement une hausse de 28,4 et 20,8 %. De même, le nombre de web-entrepreneurs croît au fur et à mesure des années, d’autant que les idées de business ne manquent pas. Comme l’a si bien dit Antoine Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Web-entrepreneur, un métier sans limites d’âge

Il n’est pas besoin d’être un grand magnat des affaires pour réussir sur le web. Le web-entrepreneur, c’est la jeune maman ambitieuse qui lance sa boutique d’articles de puériculture en ligne. C’est aussi l’étudiant qui, pour boucler les fins de mois, crée des sites internet à distance. Il n’y a pas d’âge limite pour se lancer sur le web, prenez exemple sur ce retraité qui propose des confitures en ligne et qui rencontre le succès. En d’autres termes, pour réussir en tant que web-entrepreneur, il faut un projet, beaucoup de travail et une bonne dose de motivation. Les plateformes web d’informations et de conseils comme www.legalstart.fr sont là pour accompagner les démarches des entrepreneurs, qu’il s’agisse de création ou de gestion d’entreprise. Comptez également sur les conseils juridiques et un accompagnement pour les dépôts de marques.

Lire également : Pourquoi les experts-comptables devraient s’engager plus dans le monde digital??

Des idées de business à foison

Devenir son propre patron est l’une des premières motivations du web-entrepreneur. Encore faut-il distinguer les business rentables de ceux qui ne le sont pas. Le choix de l’activité dépend essentiellement des aspirations et des qualifications de l’entrepreneur. Ce dernier a l’embarras du choix entre la création d’une boutique en ligne, le lancement d’un site dédié aux annonces immobilières, les formations en ligne. Les sites spécialisés dans le voyage et qui proposent des idées de vacances, d’hébergement sont aussi très sollicités.

A voir aussi : Gagner de l’argent sur internet : infropreneurs, blogs, e-boutiques

Bien évidemment, il faudra travailler en partenariat avec des agences de voyages et des structures hôtelières pour mener ce projet à bien. Sinon, vous pouvez opter pour une idée de business original et particulièrement rentable comme le journalisme en ligne, la création de blogs, le coaching en ligne. Proposer ses services de secrétariat à distance s’avère très rémunérateur et il n’y a pas besoin d’un budget colossal pour pouvoir lancer son activité.

Créer son entreprise en ligne, des formalités simples

Lorsque vous aurez pris de temps de peaufiner votre projet, l’étape suivante consiste à légaliser votre entreprise. Pour ce faire, connectez-vous à un portail dédié pour effectuer plusieurs formalités, dont la déclaration de l’entreprise auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Le dossier de constitution de l’entreprise sera ensuite transmis au CFE pour les besoins de l’immatriculation. Si nécessaire, il faudra prévoir un stage de préparation à l’installation et faire une demande d’autorisation s’il s’agit d’une activité réglementée. La création d’une entreprise implique le choix d’un statut juridique en fonction de l’activité. S’il s’agit d’une autoentreprise, les statuts d’entreprise individuelle (EI, EIRL) sont indiqués. Autrement, les statuts tels que SARL, SASU, SAS, EURL sont surtout adaptés pour les sociétés.

L’auto-entrepreneuriat ou l’entreprise individuelle

Le statut d’autoentrepreneur est généralement recommandé pour celui qui projette de se lancer seul. Ce régime est parfait pour les projets de petite envergure, mais il faudra tenir compte d’un certain plafond imposé en ce qui concerne le chiffre d’affaires. En sus, le web-entrepreneur ne pourra pas récupérer la TVA sur les achats, qui plus est, sa responsabilité envers les créanciers est illimitée. L’idéal est de créer une entreprise individuelle qui profitera d’un statut plus souple. En effet, aucun plafond de chiffre d’affaires ne vous sera imposé et les possibilités de développement sont illimitées. En revanche, des charges sociales et fiscales sont à prévoir. Il reste le problème de la responsabilité illimitée de l’entrepreneur envers ses créanciers. Pour y remédier, nous vous recommandons le statut d’EIRL.

La forme sociétale

La création d’une société pourrait s’avérer intéressante pour ceux qui souhaitent s’associer pour créer une entreprise en ligne. De par le statut choisi (SARL, SAS, SASU, EURL), les responsabilités des dirigeants sont limitées, mais ils devront tout de même prévoir des formalités de créations contraignantes. La forme sociétale permet surtout de préserver le patrimoine personnel de l’entrepreneur au cas où son entreprise contracte des dettes. Toutefois, ce type de statut requiert d’importantes charges, dont les frais de gestion qui sont des obligations comptables.

Mais comme n’importe quelle entreprise, une société qui propose ses services en ligne peut prétendre aux aides sociales comme l’ARCE ou l’ACRE. Ajoutez-y les aides financières octroyées par des organismes privés. En outre, BPI France ou la Banque publique d’Investissement finance les entrepreneurs à travers les cautionnements et les solutions de garantie. Le web-entrepreneur pourra ainsi financer la création de son entreprise grâce aux prêts octroyés par un organisme ou une banque.

La création d’un site web à son image

Pour percer sur le web, il faut une page web sur laquelle vos clients pourront consulter les informations, mais surtout les services que vous proposez. Forcément, cette plateforme sera réalisée à votre image. Ce qui implique l’étude du design, de la stratégie marketing et des campagnes de promotion pour générer du trafic sur votre site web. Une présente constante sur les réseaux sociaux vous sera très utile pour optimiser la visibilité de votre entreprise en ligne. Adhérez aux forums de discussions, créez un blog, car tous les moyens sont bons pour promouvoir votre activité, toucher un très large public et développer une entreprise pérenne.