Informatique

Comment choisir un logiciel pour l’envoi des convocations des mairies par voie dématérialisée

Le type de logiciel dont votre mairie a besoin dépend entièrement du problème que vous devez résoudre. Par exemple, disons que le processus d’envoi de convocation de votre bureau est manuel et repose en grande partie sur le papier ; cela ne ralentit pas seulement les délais de résolution des problèmes, mais rend plus difficile pour vos employés de garder la trace des documents importants.

Pour résoudre ce problème, vous pouvez envisager d’investir dans plusieurs solutions afin d’automatiser l’envoi des convocations. Que vous ayez besoin d’une plate-forme de communication, d’un système d’archivage ou de tout autre système, il existe quelques critères communs à prendre en compte lors de l’évaluation des différentes solutions :

Lire également : Comment réparer Windows Update sous Windows 7 ?

La sécurité :

Les logiciels à destination des mairies abritent généralement des données confidentielles, classifiées ou autrement sensibles, y compris les informations personnelles identifiables des employés et des citoyens. Si ces informations venaient à tomber entre de mauvaises mains à la suite d’une fuite ou d’une violation de données, elles pourraient causer des dommages considérables aux personnes, menacer la sécurité publique et amener les citoyens à se méfier des institutions qui sont censées les servir. Au minimum, ces mesures de cybersécurité doivent inclure une protection antivirus et anti-malware, des pare-feus, des contrôles d’accès, une surveillance du système 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, une authentification à deux facteurs (2FA) et un cryptage.

Facilité d’utilisation :

La formation des employés du gouvernement à de nouveaux systèmes internes n’est pas seulement chronophage – elle peut aussi être coûteuse. Recherchez des solutions qui offrent une interface intuitive et conviviale afin d’encourager l’adoption par les utilisateurs et de rationaliser l’intégration et la formation. Gardez à l’esprit que la facilité d’utilisation est tout aussi importante – sinon plus – pour les systèmes externes que pour les systèmes internes. Les sites web municipaux et les portails en libre-service pour les citoyens doivent être propres, faciles à naviguer et conçus dans un souci d’accessibilité pour répondre au mieux aux besoins du public.

A lire en complément : Dossier esd sur Windows 10 : c'est quoi ?

Mise en œuvre mobile :

Les administrations ne travaillent pas toutes dans un bureau, et les employés sur le terrain ont autant besoin d’accéder aux systèmes critiques que ceux qui sont assis à un bureau. Lors de l’évaluation des logiciels pour les administrations locales, municipales et d’État, veillez à rechercher des solutions compatibles avec la mobilité, afin que les employés puissent se connecter et effectuer leur travail, quel que soit l’endroit où ils se trouvent et qu’ils utilisent un ordinateur de bureau ou un appareil fourni par l’administration.

Compatibilité :

Il existe une solution logicielle pour résoudre presque tous les problèmes des administrations publiques. Si c’est une excellente nouvelle, cela peut aussi conduire les organismes à adopter de plus en plus de plateformes au fil du temps. Si ces plateformes ne sont pas étroitement intégrées, vous courez le risque de développer des silos de données et des écosystèmes logiciels tentaculaires. Cela peut, à son tour, entraîner des erreurs de communication tant en interne qu’en externe, rendre plus difficile l’accès des citoyens aux informations importantes, ralentir les processus de base et vous empêcher d’obtenir une vue complète des opérations au sein de votre institution.

Avant de mettre en œuvre une nouvelle technologie, demandez d’abord aux fournisseurs de solutions potentiels si leur logiciel est compatible avec vos systèmes existants et s’ils peuvent être configurés pour communiquer de manière transparente les uns avec les autres.